Audyssey LFC (Low Frequency Containment) : des basses sous contrôle

Audyssey, la société très connue des amateurs de home cinéma pour ces systèmes de calibration, vient de développer une nouvelle technologie nommée LFC. Derrière cette appellation un rien obscure se cache le Low Frequency Containment ou Confinement des basses fréquences. L’Audyssey LFC est en effet conçue pour limiter les « dommages collatéraux » d’une écoute tardive en évitant un déversement peu urbain de basses fréquences chez les voisins les plus proches. Maintenir l’agrément d’écoute avec la puissance des basses tout en ne dérangeant pas son voisinage, voilà l’objet du Low Frequency Containment.

Illustration de la technologie Audissey LFC

 

Des basses ne franchissent plus les murs sans altérer leur perception

Audyssey a étudié le comportement des fréquences les plus basses et leur interaction avec les matériaux de constructions (ciment et bois en tête) pour mettre au point un procédé visant à limiter la diffusion des basses à travers les murs. Les gammes de fréquences les plus problématiques ont été déterminées. Le LFC va donc dans un premier temps réduire le niveau de ces gammes d’ondes très spécifiques. La seconde étape consiste à appliquer aux autres fréquences un traitement qui permettra , via des effets psychoacoustiques, de préserver toute la richesse et la puissance du canal LFE des bandes son. Le processus n’est pas celui d’un simple filtre. Les signaux sont analysés en temps réel et le traitement n’est appliqué que lorsque les fréquences critiques apparaissent. Le résultat visé est une écoute dénuée d’altération sonore et la préservation des zones environnantes de nuisances acoustiques liées aux basses fréquences.

Audissey LFC à l’écoute ? Réponse au mois de septembre

La technologie LFC d’Audyssey devrait être implémentée sur les ampli-tuner audio/vidéo à partir de septembre prochain. Il sera ainsi possible de savoir réellement quel peut être le résultat de ce procédé et surtout le comparer aux différents modes « Nuit » des constructeurs appliquant une compression de dynamique.

Source : audissey.com et audissey.com/press

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *