L’avènement 4K : TV à l’IFA et vidéoprojecteur au CEDIA

L’adoption de la résolution 4K pour la diffusion vidéo grand public vient de faire un sérieux bon en avant. En l’espace de quelques jours deux annonces ont marqué les esprit. L’IFA a vu l’officialisation du Toshiba 55zl2, le premier téléviseur Quad Full HD. Le CEDIA a été ouvert avec une présentation en avant-première du Sony VPL-VW1000ES, premier vidéoprojecteur grand public de résolution 4K. Il semble évident que le gain qualitatif attendu est au rendez-vous et que cette brèche ouverte par les produits les plus haut de gamme signe le début d’une nouvelle ère que certains appellent « Ultra HD ».

Sony VPL-VW1000ES

Deux superbes produits pour une vitrine 4K

Le Toshiba 55ZL2 est un téléviseur  de 140 cm de diagonale réunissant un ensemble de technologies époustouflant. 3D sans lunettes, traitement du rétroéclairalage en Local Dimming (Edge LED) en passant par le processing vidéo CEVO et bien évidemment l’accès aux applications Internet, le Toshiba 4K est une véritable vitrine technologique conçue pour propulser ses possesseurs dans la télévision de demain. Chez Sony, l’esprit qui a guidé à la conception du VPL-VW1000ES est le même. Ce vidéoprojecteur SXRD de résolution 4K compatible 3D Full HD affiche un contraste dynamique de 1.000.000:1 assuré grâce à l’Iris3 , une belle luminosité de 2000 Lumens ainsi qu’un zoom motorisé 2.1x et bien sur d’un upscalling 4K « Reality Creation ». Ses spécifications permettent à Sony d’annoncer le support des écrans jusqu’à 200″ (5 mètres !) de diagonale. Les tarifs pressentis pour ces deux produits sont à la hauteur de leurs caractéristiques et les réserveront à une clientèle plutôt fortunée : il est question de 8000€ pour la TV et de 20000 à 30000$ pour le Sony.

Du matériel pour quel contenu ?

Nous arrivons maintenant au point complètement éludé de cette annonce : le contenu disponible. En effet, comme à l’heure de la 3D, le contenu en définition 4K (4096 x 2160 pour le cinéma numérique ou 3840 x 2160 pour la TV 16/9) est totalement absent des circuits de diffusion vidéo grand public. Il n’existe à l’heure actuelle et à ma connaissance  un seul moyen de diffusion de cette résolution et encore, est-il expérimental : YouTube (voir cette news sur le 4K arrive sur YouTube). Si les films tournés dans ce format sont relativement nombreux, comme le présente le site du fabricant de caméra numérique RED, leur diffusion est toujours contrainte par un downscaling en Full HD (1920 x 1080 pixels). Les diffuseurs 4K Sony et Toshiba devront donc se contenter d’afficher du 4K par un upscalling ultra-puissant permettant de booster la résolution des Blu-ray existants. Un espoir réside peut-être dans le Blu-ray XL dont la capacité de 128 Go serait peut-être en mesure de supporter les débits vidéo énorme liés à cette très haute définition. La connectique HDMI 1.4, quant à elle, est, à l’heure actuelle, parée pour supporter une résolution maximale de 4096 x 2160 pixels à 24 Hz.

Source : toshiba.eu et sony.com

One thought on “L’avènement 4K : TV à l’IFA et vidéoprojecteur au CEDIA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *