Réseau et dématérialisation : la voie de la 2eme révolution de l’audio haute définition ?

S’il est bien un facteur déterminant dans l’adoption d’une nouvelle norme ou d’un nouveau produit, ce n’est pas seulement la qualité qu’il ou elle présente. Les exemples de l’industrie de l’électronique sont légion et il me semble peut-être important de le rappeler. L’adoption d’un produit tient à ses qualités mais surtout aux nouveaux usages qu’il apporte. Les constructeurs ont tenté à la fin des années 90, bien avant la TV HD pour l’Europe, la première percée de la haute définition avec le Super Audio CD et le DVD-Audio. Ces produits n’ont pas réussi à s’imposer sur le marché. Avec la multiplication des appareils connectés, des connexions haut débit et l’apparition de nouveaux formats audio HD sans perte, les composantes d’une deuxième révolution de l’audio haute définition sont réunies.

Lecteur CD Philips CD723

La réussite du numérique en CD et DVD

Au début des années 80, le public a vu apparaître des sources audio d’un nouveau genre : les platines CD. Concurrents des vinyles, les Compact Disc avaient pour eux un son « propre » sans craquement. L’autre différence essentielle tenait à l’utilisation de ce support. Des choses aussi simple que le saut de plage, la programmation des morceaux ou la mise en pause sont nées avec le CD. Cette combinaison a conduit à une adoption massive du support par le grand public. Le début des années 90 a vu la même révolution toucher le petit monde la vidéo avec le DVD.

SACD et DVD-Audio : l’échec de l’audio haute définition ?

La numérique a fait naitre le goût de la qualité et de la facilité dans l’esprit du grand publique, les constructeur EGP ont voulu leur en offrir plus avec la haute définition. Cette évolution comme pour le numérique a débuté avec l’audio. A la fin des années 90, alors que le multicanal home cinema a le vent en poupe, deux nouveaux supports qui vont avant tout miser sur une qualité audio supérieure et un enregistrement sur 6 canaux des informations audio émergent : le SA-CD et le DVD-Audio. Si le premier perdure encore, le second n’a pour ainsi dire, jamais trouvé son public. 10 ans plus tard, la haute définition est un terme tout à fait commun pour le grand public et une nouvelle voie s’ouvre.

Lecteur réseau Marantz NA7004

FLAC : une nouvelle voie vers le plaisir audiophile

L’audio haute définition pourrait s’appuyer sur la dématérialisation et le déploiement important des réseaux domestiques et haut-débits pour s’imposer comme la nouvelle norme. Les conditions sont réunis et sont surtout bien différentes de celles qui ont conduit la première vague tentée en 1997 avec les DVD Audio et SACD. Le surplus qualitatif apporté par les formats audio HD de type FLAC (Free Lossless Audio Codec) disponibles sur le net (Qobuz, Linn Records, etc.) est complété de nouveaux usages issus de la convergence. Facilité d’accès, bibliothèques ultra-complètes, diffusion sans limite de temps, partage : les usages qui accompagnent ces fichiers sont largement porteur d’espoir pour un renouveau qualitatif de la musique haute définition.

Des sources audio « HD Ready »

Depuis quelques mois, les acteurs de la Haute Fidélité et du Home Cinéma multiplient les annonces de produits dédiés à la lecture de fichiers audio en réseau. Mais, ce n’est pas tout, la prise en charge de cette fonction par d’autres éléments connectés en réseau comme les amplificateurs home cinéma est un autre signe de la prise de cette pratique d’écoute audiophile. Voici un petit listing non exhaustif des produits capable de lires des fichiers de type FLAC ou WAV 24 bits / 96 kHz :

Paradoxalement, et alors que le MP3, pur fruit de l’internet, est tant décrié par les audiophiles, la musique dématérialisée sera sans doute le chemin vers le renouveau de l’audio haute définition. Le dernier signe annonciateur de cette évolution est venue de l’inattendu Apple. Cet acteur  serait en pour-parlers avec les maisons de disque pour la diffusion de fichiers audio 24 bits sur sa boutique iTunes… l’histoire de la haute-fidélité est en marche.

One thought on “Réseau et dématérialisation : la voie de la 2eme révolution de l’audio haute définition ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *