Toshiba GL1 : Les téléviseurs 3D sans lunettes deviennent réalité

C’est à l’occasion du CEATEC de Tokyo que Toshiba a présenté ses téléviseurs 3D sans lunettes appelés GL1. Les TV 3D « Glasses-Less » de Toshiba seront disponibles en deux diagonales : le 20 pouces 20GL1 et un beaucoup plus anecdotique 12 pouces, le 12GL1. Depuis quelques mois, ces téléviseurs avaient l’objet de démonstration et d’une attention toute particulière. Leur mise sur le marché au mois de décembre au Japon est l’opportunité d’en savoir un peu plus sur la technologie mise en oeuvre dans ce qui pourrait être la future génération de TV 3D.

3D TV GlassLess Toshiba 20GL1 et 12GLI

8.29 millions de pixels pour une 3D en 720p

Afin de produire une 3D stéréoscopique sans lunettes à obturation, Toshiba a développé un système d’imagerie intégral ainsi qu’une couche lenticulaire. La dalle LCD à rétroéclairage LED a été spécialement conçue pour la reproduction 3D. Chaque frame est en effet traitée en temps réel par le moteur de rendu 3D maison pour recréer 9 images de parralaxe (9 points de vue d’une même image). Pour réaliser une telle prouesse, Toshiba s’appuie sur une dalle possédant une densité de pixels 4 fois supérieures à un écran Full HD. Avec pas moins de 8,29 millions de pixels, le Toshiba 20GL1 est capable d’afficher un signal 3D en 720p soit 1280 x 720 pixels. La direction  d’émission des images est ensuite contrôlé par la couche lenticulaire.

Le CELL en renfort

La création d’un affichage 3D tel que celui décrit ci-dessus requiert la mise au point  de procédés de calcul et de traitements très pointus. Aidé dans sa tâche par LSI, Toshiba a donc développé le Glasses-less 3D CELL REGZA Engine : un système de conversion multi-parralaxe. La haute puissance de l’architecture CELL permet de calculer 9 images de parralaxe à partir d’une image et ainsi de produire une 3D fluide et visible depuis un angle de vision moins restreint.

Les pistes de développement de la télé 3D sans lunettes n’en sont qu’à leur prémices. Mais une telle annonce augure certainement d’un effort à venir des constructeurs pour proposer une 3D moins contraignante. A l’heure du Full HD (voire de la vidéo 4k) et du partage à outrance, les efforts de Toshiba dans cette voie de développement représentent un choix stratégique qui ne sera peut-être pas celui attendu par les consommateurs.

Source : Toshiba.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *